31 janvier 2006

La même chanson

griffures

Les âmes destinées se cherchent dans la nuit

Elles se frottent,

Elles s'empoignent

Elle se cognent.

viens, pars!

attirance, répulsion

Le jour contre la nuit...

A savoir que le jour est celui  d'aujourd'hui

Tant que demain il pourra être minuit.

Je te veux je te hais

viens , pars

Le même mouvement

L'un empoigne l'autre

Et l'autre se cogne

A savoir que l'un est celui d'aujourd'hui

Tant, que demain il pourra être l'autre ,à l'infini.

Le corps ne veut pas ce que l'âme désire

Et l'âme ne comprends pas ce que le corps veut.

Regarde, je suis chien et dieu à la fois

Je rogne mon os en fauve civilisé

Les ongles plantés dans la moelle

je jette des regards à mordre  les étoiles,

Et pourtant ...

Pourtant ce corps pleure et se plie

Pour une aria

Pour un duo.

Tes yeux qui roulent des hanches

Dans des jarretelles de paupières

Inventent le contrepoint

Je t'aime!

Je t'aime...Dis tu.

Explosion baroque

Intersection entre les désirs

ceux du corps qui appellent

et le maintient de l'âme,

En suspension.

Point central , impact,

La pierre dans l'eau des fontaines de jouvence;

Autour, comme un écho infini en lignes concentriques:

Avant pendant après , demain ,hier, maintenant

La même onde ,

Nous ne voyons qu'une vague.

Il faudrait voir la pierre et l'eau et la fontaine

et même la source qui l'irrigue

Tant elle est nous .

L'amour est tout cela et la vague un simple frisson.

Je te veux, je te hais

Viens , pars

La même chanson.

Quand tu pleures, mon Amour, je suis toi.

Quand tu cries, aussi.

Quant tu pars encore

Et quand je pleures, toujours.

Ce truc de nase disent les morts

qui brise l'âme en deux...

Brisure

Déchirure

blessure

Griffure.

Viens, prends moi dans tes bras

Et pose ta tête sur mes genoux.

Puis griffons nous encore,

Mon Amour.

Posté par Le promeneur à 00:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur La même chanson

    Faut-il se blesser pour mieux s'aimer ou ne savons nous pas nous aimer sans nous blesser...

    BIses

    Posté par neurone, 31 janvier 2006 à 22:23 | | Répondre
  • Si ça avait été une question, Neurone, j'aurai bien dis les deux. bise de soir.

    Posté par Le promeneur, 31 janvier 2006 à 22:58 | | Répondre
  • Je pencherais pour la seconde proposition de notre amie...malheureusement.

    Bisous

    Posté par Chris, 01 février 2006 à 10:20 | | Répondre
  • Quand je disais les deux, je voulais dire, c'est la même chose.Mais en même temps , on existe. Blessé c'est pas mort.

    Posté par Le promeneur, 01 février 2006 à 14:33 | | Répondre
  • c'est très beau ce que vous écrivez

    Posté par lucile, 09 avril 2006 à 11:25 | | Répondre
  • De belles découvertes

    C'est par cette page que j'ai découvert vos écrits. Belle surprise, quand je ne faisais que chercher une photographie représentant des mains qui se cherchent pour mon propre blog.
    Voilà, je vais pouvoir lire de nouveaux mots et, même, les faire partager à une amie éprise de poésie.
    Au plaisir de vous lire !

    Posté par Srevi, 25 août 2007 à 19:42 | | Répondre
Nouveau commentaire