25 avril 2006

Roustem et Souhrab, conte persan

"Je suis venu comme l'éclair, je disparais comme le vent..." Ainsi meurt Souhrab. Après avoir livré combat contre son propre père. "...Et Roustem, en le regardant, connut la crainte. Mais il empoigna Souhrab (celui dont les lèvres étaient pleines de sourires) de toute sa force retrouvée et le secoua terriblement. Et bien que Souhrab lui rendit ses attaques, l'heure de sa défaite était arrivée. Car Roustem le prit par la ceinture, le projeta contre terre et lui brisa le dos comme un roseau. Puis il tira son épée... [Lire la suite]
Posté par DorianeGray à 16:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]