31 janvier 2006

La même chanson

Les âmes destinées se cherchent dans la nuit Elles se frottent, Elles s'empoignent Elle se cognent. viens, pars! attirance, répulsion Le jour contre la nuit... A savoir que le jour est celui  d'aujourd'hui Tant que demain il pourra être minuit. Je te veux je te hais viens , pars Le même mouvement L'un empoigne l'autre Et l'autre se cogne A savoir que l'un est celui d'aujourd'hui Tant, que demain il pourra être l'autre ,à l'infini. Le corps ne veut pas ce que l'âme désire ... [Lire la suite]
Posté par Le promeneur à 00:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]