10 février 2006

A fond perdu

Quelle est la valeur du don , même de soi , s'il est tant montré qu'on ne peut y lire qu'une volonté de gain differée ? Ce n'est tout simplement pas un don, mais un investissement. "regardez comme je suis beau, belle. Je suis important.Je veux être désiré de tous." J'ai lu tant de "noblesse" avouée dans les lignes d'amants ou d'amis magnifiques qui  montrent leur don sublime sur le net ,pour comprendre ensuite qu'un mois l'autre l'adresse n'était plus la même. Longtemps, cela m'a dégouté car... [Lire la suite]
Posté par Le promeneur à 08:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 février 2006

Peut on tout avoir ?

Avec de l'argent,de la séduction,de l'apparence oui. C'est une question de quantité. Avec de l'amour, non. C'est une affaire de qualité. C'est pour cela qu'un don n'a pas de prix. On ne devrait jamais perdre en amour... On se trompe.
Posté par Le promeneur à 17:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 février 2006

Vérité et sincérité.

Quand on parle de sentiments, la vérité est seulement translucide. Seule la sincérité du moment est transparente . Aimes tu , oui ou non ? Ca se conjugue mais ne se démontre pas. "et puis quoi encore... Mes c...sur un plateau?" Pour ce qui est des sciences, de l'histoire et de la philosophie, je n'en sais rien... Dans ce domaine, j'apprends seulement.
Posté par Le promeneur à 15:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 janvier 2006

Rédemption

* Le rédemption ne vient pas du pardon des autres. . C'est la faculté retrouvée de voir l'autre comme un autre soi-même En lui pardonnant d'être aussi imparfait que soi.
Posté par Le promeneur à 14:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 janvier 2006

le dos de la cuillère.

Comment feras tu pour y aller avec le dos de la cuillère en préservant  ce qui est  toi ? Peux tu éviter de faire du mal aux autres tout en affirmant ce que tu es? C'est une question de précision du regard . Celui porté sur la relation elle même et non plus seulement sur l'autre, ou sur toi.
Posté par Le promeneur à 07:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 janvier 2006

La mode des fantômes

Ils voudraient détruire notre lyrisme en disant que nous sommes nostalgiques, mélancoliques, un peu cucul pour tout dire . Savent ils à quel point leur froideur est pathétique ? A dire vrai, il ne suffit pas d'être mort, il faut encore savoir le dire...
Posté par Le promeneur à 13:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 janvier 2006

Résolutions...

Chaque matin est une liberté nouvelle qui m' engage à vivre selon mes choix et appelle ma persévérance dans la décision. Le soir seul est un triomphe... ou une faillite. Je n'ai pas peur de cette tragédie quotidienne, elle fonde ma condition humaine...
Posté par Le promeneur à 07:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 janvier 2006

Soldes

* Certaines personnes pensent qu'être aimé donne tous les droits sur celui qui aime. N'est ce pas plutôt  une des plus belles responsabilités humaines que d'être aimé ? Elle forge peut être le seul exercice de notre devoir envers l'autre qui ne soit ni social, ni moral . C'est la liberté de faire le bien. Aussi, de ces amours à sens unique ne doit il rien rester. Tout doit disparaître et être soldé. *
Posté par Le promeneur à 11:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 janvier 2006

La clef des songes...

La porte du coeur donne sur un gouffre. Celle du corps sur l'éphémère. J'ai choisi la clef des songes pour entrebâiller la porte entre toujours et maintenant entre ici et là bas...
Posté par Le promeneur à 16:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]